World Video | Defence | Foreign Affairs | Natural Events | Trade | NZ in World News | NZ National News Video | NZ Regional News | Search

 

PACE Demande L’abandon De Loi De « Verrouillage » De L’election Presidentielle

pace, Parti des Citoyens Européens
pace, Partei der Europäischen Bürger/innen
pace, Party of the Citizens of Europe


COMMUNIQUE DE PRESSE

Marseille, le 2 avril 2016

On ne change pas les règles à la veille du match !

PACE DEMANDE L’ABANDON DE LA PROPOSITION DE LOI
DE « VERROUILLAGE » DE L’ELECTION PRESIDENTIELLE

L’Assemblée Nationale s’apprête à voter, mardi 5 avril, une loi qui verrouillera l’élection présidentielle au profit des grands partis en rendant plus aléatoire la collecte des parrainages, en réduisant de 5 à 2 semaines la période d’égalité d’accès des candidat(e)s aux médias audiovisuels, et en autorisant les élu(e)s à utiliser de l’argent public pour assurer leur promotion jusqu’à 6 mois avant le scrutin, contre 12 aujourd’hui.

Les députés qui voteront cette loi prennent le risque d’être sanctionnés par les électeurs en 2017. En effet, elle constitue une atteinte à la démocratie, non seulement sur le fond mais aussi sur la forme, étant donné qu’aucun débat ouvert et sérieux n’a précédé le dépôt du texte.

Au travers notamment d’une pétition qui a recueilli 40 000 signatures en quelques jours, nombre de citoyen(ne)s expriment aujourd’hui leur vive préoccupation. C’est pourquoi, dans l’intérêt de la démocratie et par respect pour l’esprit de la constitution, qui veut que l’élection présidentielle soit la rencontre entre une personnalité et le peuple, et non un outil au service des partis politiques, PACE demande que la proposition de loi soit abandonnée.

On ne change pas les règles du jeu à la veille d’un match.


Contact presse: Audric ALEXANDRE 06 14 63 24 72
audric.alexandre@pace-europe.eu

© Scoop Media

 
 
 
World Headlines

 

Swing States: Gordon Campbell On Why The US Needs MMP

After the bizarre events this week in Helsinki, the world will be hoping and praying that the US midterm elections in November can put a restraining brake on the presidency of Donald Trump. This may happen, but there’s a highly undemocratic reason why such hopes may be frustrated. More>>

ALSO:

putin, trump scalpGordon Campbell: On The White House Romance With Russia

Tough on Europe over trade, at the G-7. Tough on Europe over defence, at NATO. And utterly smitten as usual by Vladimir Putin at the Helsinki summit. More>>

ALSO:


Gordon Campbell: On This Week’s NATO Debacle

For someone routinely cast as a clown presiding over an administration in chaos, Donald Trump has been very consistent about his agenda, and remarkably successful in achieving it, in the short term at least. More>>

ALSO:

NZ Law Society: Rule Of Law Threatened In Nauru

“The recently enacted Administration of Justice Act 2018 is another clear sign of the deterioration of civil rights in Nauru,” the Law Society’s Rule of Law Committee convenor Austin Forbes QC says. More>>

ALSO:

'Fixing' Family Separation: Executive Order Imprisons Families Indefinitely

Amnesty: President Trump signed an executive order today mandating for children to stay with their parents in detention while their asylum claims are processed. More>>

ALSO: